Retour
Dates:
03.04 - 25.04.2015  STATUS
Lieu:
Espace 59
Adresse:
59 rue des Capucins, 7000 Mons
afficheA3-expo-Hors-cadresDaniel Decot, photographe, Jean-Sébastien Moury, peintre et dessinateur et Sal Moriarti, auteur, ont réuni leurs travaux dans cette expo commune "Hors-Cadres", mais aussi décidé de collaborer en créant conjointement quelques œuvres.
Leurs univers, apparemment éloignés, très classiques ou très instinctifs, se mélangent, se complètent pour révéler une même préoccupation : qu’y a-t-il hors cadre ?

Les regards des personnes photographiées par Daniel Decot, modèles décentrés, « coupés », induisent qu’il y a autre chose que ce que le cadrage nous montre.

Cet espace manquant, imaginé et dessiné par Jean-Sébastien Moury toujours à l’affût de mélanges iconoclastes, nous le dévoile.

Sal Moriarti apporte son interprétation et ouvre un espace intérieur en ajoutant à quelques photos une pensée où se perdrait la personne photographiée.

VERNISSAGE le vendredi 3 avril dès 19h | Toujours à la manière du collage réunissant des artistes venus d’univers différent, 3-Quarter (Clovis Lebailly, Jordan Leclecq) nous proposeront le mix improbable d’une cornemuse, d’un djembé et d’un slameur. DES 20H!

EXPO OUVERTE du 3 au 25 avril, du mercredi au vendredi, de 13h à 17h et les samedis, de 14h à 18h.

Les SAMEDIS, faites-vous tirer le portrait par Daniel Decot, photographe montois et une des "3 mains" de cette exposition!

Complément d’infos sur les artistes :

Daniel Decot, metteur en scène de théâtre et photographe

Sa recherche ?

Avant tout, réaliser une photo "simple", la plus simple possible, sans artifice.Je travaille à domicile pour situer la personne chez elle, dans son environnement et toujours en lumière naturelle. Donc, aucuns effets "dramatiques" de jeu d'acteur, mais juste un regard, une présence, l'esquisse d'un geste, pas de décors significatifs, pas de mise en scène artificielle.
Je privilégie le relâchement, le lâcher-prise pendant une séance.Une émotion vraie, intense mais discrète.En général, mon maître mot est "Ne faites rien !"Cette démarche sur une certaine neutralité accentue le mystère, tend à révéler une émotion subtile mais intense et permet l'élaboration du récit propre du spectateur.
Il s'agit de révéler l'intime et non pas de le voler. Un regard bienveillant de ma part.Un moment d'introspection de la leur. Il s’agit de suggérer, à travers nos différences, ce qui nous rassemble, de mettre à jour, à travers le grain de nos peaux, nos ressemblances, l'identité, jusqu'au plus intime.
La peinture de Edward Hopper m’inspire beaucoup. Mes modèles ont un lien de parenté avec ses personnages enfermés chez eux, face à une fenêtre qui leur apporte la lumière …
J’essaie de traduire en photographie ce « hors-cadre » avec des modèles qui ont souvent leurs regards tournés vers l’ailleurs, comme si le vrai sujet de la peinture était au-delà du cadre ou -au contraire- directement planté dans le regard du spectateur, comme s’il était lui-même le vrai sujet de la photo.

Jean-Sébastien Moury, peintre et dessinateur

Sa recherche ?

Je n’en ai pas. J’ai une curiosité de tout.
Je scrute ce qui se cache derrière les images.
Alors je les retourne pour voir. Je les mélange ou les associe.
Bref, je joue avec elles.
Aujourd’hui, je travaille sans penser. Cela n’a pas toujours été le cas, je suis un artiste débile ou un débile artistique !...
Mais les images sont si omniprésentes, qu’il est impossible de ne pas s’amuser avec.
Alors, je pioche au gré de mes envies dans cette manne à disposition.
Je les reproduis dans différents contextes et les associes librement sans arbitrage.
Cette libre association produit des rencontres amusantes, étonnantes, cocasses.
Des impressions, des émotions, des interrogations varient au fil de l’oeil qui les observe.
Je suis un ignorant qui navigue sur un océan d’images qui s’avère ne jamais être sage.
D’ailleurs, ces images se comportent comme des voyous de la vision, des garnements du regard, des vauriens rétiniens.
Qui, impunément, dérange leur propre «i» pour le cacher au delà du point «g» et ainsi faire surgir sur notre rétine le mot... «magie».


logo pop up
popup01 nous-rejoindre01
programme2015-01 agenda01
photos01 vidéo01
espace59-01 poudriere01
forum-europeen01 label01
facebook01 twiter01

logo fr 1federation wallonie bruxellesSudMons102intranet-pop-up-15